Mary Sydney, alias Shakespeare
De : Aurore Evain
D'après l'essai de Robin P. Williams
Mise en scène : Aurore Evain avec la collaboration d'Isabelle Gomez
Scénographie et vidéos: Carmen Mariscal
assisté de Miguel Muzquiz
Création motion design et postproduction: Célian Hurtado et Carl Vaunac
Costumes: Tania Artioli
Création lumières: Jean-Michel Wartner
Production: Compagnie La Subversive
Coproduction: Théâtre des Ilets- CDN de Montluçon / Ferme Bel Ebat- théâtre de Guyancourt
Avec : Aurore Evain et Fanny Zeller
Durée : 120 min

PROGRAMMATION

Date : Du 8 au 25 septembre 2022
Lieu : Théâtre de l'Epée de Bois, Cartoucherie de Vincennes
Relâche :
Prochainement : 22 mai 2022: Château d'Hardelot, dans le cadre des Shakespeare Nights

Résumé :

Personne ne sait vraiment quel homme se cachait derrière Shakespeare. Et s’il s’agissait d’une femme ?

Une autrice a-t-elle écrit l’œuvre de Shakespeare ? Telle est la question… et l’enjeu de cette enquête intrigante proposée par Aurore Evain d’après les recherches de l’américaine Robin Williams. Une plongée au temps des sœurs de Shakespeare, au cours de laquelle se dessinera le destin hors du commun d’une femme savante de la Renaissance anglaise, Mary Sidney Herbert, comtesse de Pembroke.

A travers cette conférence théâtrale, Aurore Evain soutiendra cette hypothèse qui a de quoi hanter tout masculiniste qui s’ignore. Avec rigueur et humour, en s’appuyant sur les textes shakespeariens eux-mêmes, un véritable jeu de construction mental sur l’existence d’un génie féminin de la littérature, une femme de pouvoir, puissante, d’une incomparable érudition, comme la Renaissance sut en produire…

Galerie photos

Photographie de Spectacle – Aurore Evain et Fanny Zeller

Photographie de Spectacle – Aurore Evain et Fanny Zeller

Photographie de Spectacle – Aurore Evain et Fanny Zeller

‘Mary Sidney, Countess of Pembroke’, c1600, (1942). Portrait of author, playwright and poet Mary Sidney Herbert (1561-1621), one of the first English women to achieve a major reputation for her poetry and literary patronage. After an oil painting made late 16th-early 17th century. From « English Women », by Edith Sitwell. [Collins, London, 1942]

Teaser